Home > Coaching > Ralentir

Ralentir

3304111651 6595a237ca 300x226 Ralentir

image par Chris Beckett: http://www.flickr.com/photos/chrisjohnbeckett/

Vous l’aurez constaté, il s’est passé un an depuis mon dernier billet. Ce n’est pas que je ne voulais plus écrire, c’est que je n’en prenais plus le temps. Alors, depuis quelques semaines j’ai décidé de ralentir et comme par miracle, aujourd’hui je suis en mesure d’écrire ce billet avec beaucoup de plaisir.

Pour moi ralentir, ce n’est pas en faire moins, c’est faire différemment et surtout ‘être’ différemment.

Depuis l’été dernier, il y a eu les vacances, puis j’avais pris des engagements qui m’ont conduit à devoir vivre à un rythme qui ne me permettait pas d’être moi,  et qui, par exemple,  ne me permettait plus d’écrire alors que j’aime ça.

Dans le cadre de mon développement comme coach, j’en suis arrivé, au printemps à comprendre ce que voulais dire pour moi avoir besoin de temps. Je me suis rendu compte que du temps j’en avais pour certaines choses et pas pour d’autres. J’ai donc appris à me désengager, à aller là où les choses comptes pour moi. Pour résumer, à faire des choix.

J’ai encore du travail, mais voici quelques unes de mes  leçons apprises, même si elles vous sembleront sans doute évidentes!

Les biensfaits de ralentir

  • Concentration : je suis plus disponible à ce que je fais et mon niveau de concentration et donc d’efficacité ont augmenté. C’est d’autant plus facile que les choses que je fais m’intéressent vraiment.
  • Réalisation : je finis plus de choses, pas encore toutes, mais cela est motivant de voir des accomplissements.
  • Regard neuf : en ralentissant je me pose des questions différentes sur les choses qui m’entourent, je lis et échange sur des éléments qui me permettent de voir d’autres perspectives, d’évoluer.
  • Être : j’étais dans les derniers mois dans un paradoxe, un non-alignement entre qui je suis et qui je veux être. En coaching, j’ai découvert une sérénité que je souhaite conserver. Je souhaite être le ‘coach’ en moi, sans faire le coach à longueur de journée bien entendu. En avoir pris conscience me permet de cheminer dans cette transition et d’être apaiser, prêt à relever de nouveaux défis.

Comment ralentir

  • L’œuf ou la poule : Évidemment il faut du temps pour ralentir. Prendre conscience des blocages, des choix et les réaliser. J’ai pu le faire lors des séances de coaching. (Merci à Lucie pour cela.)
  • Se contraindre à faire des choix : c’est la partie difficile lorsque l’on aime ce que l’on fait, mais cela a été mon plus grand pas. Comprendre pourquoi c’était difficile pour moi m’a permis de mettre des mots sur mes peurs, mes envies.
  • Garder le focus : c’est comme une addiction, on rechute vite. Il faut garder le focus, et pourquoi ne pas se faire aider par son coach icon wink Ralentir
  • Les déplacements : je me déplace en métro et à vélo. J’ai ajouté la marche, une heure de marche pour aller au bureau le matin permet de ralentir, de se recentrer pour attaquer la journée.
  • Le sommeil : tout le monde le sait, mais j’étais de ceux qui ne le faisait pas. Respecter mon rythme. Plus de sommeil = plus de productivité et le cercle virtueux s’enclenche!
  • La lecture : c’est un espace qui me permet de réflechir, de rêver, de reposer mon cerveau.
  • Le sport : étrangement, je ne manque pas de temps pour cela, mais d’énergie, souvent à cause du rythme du reste. C’est aussi un moment privilégié pour me vider la tête (et les jambes)
  • Tout autre activité qui donne du plaisir et rend serein,…

Trop souvent autour de moi, je vois des gestionnaires, des ScrumMasters, des collègues qui ne prennent pas le temps de ralentir. Souvent cela conduit à des comportements contre-productifs, à des apprentissages plus lents voire parfois manqués, et certaines fois même, au burn-out.

Cela ne demande pas une grande quantité de minutes, simplement de bonnes minutes. Des minutes bien investies.

Mon plus grand défi, après avoir fait mes choix et ‘nettoyer’ mon espace, a été d’apprendre à dire NON!

Quel est le votre?

Categories: Coaching Tags: